Virgule n° 95
Madame de Sévigné : une femme de lettres au XVIIe siècle

N° 95 - Avril 2012

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

6,50 €

ISSN : 9771760230006

Ce mois-ci, Virgule vous présente une femme de lettres du XVIIe siècle : Madame de Sévigné. Marie de Rabutin-Chantal, qui par son mariage devint marquise de Sévigné, est une très illustre épistolière, c'est-à-dire une « personne qui excelle dans l’art d’écrire des lettres ». Marie de Sévigné a écrit plus d’un millier de lettres, dont une majeure partie destinée à sa fille chérie. Et elle est ainsi devenue, sans l’avoir voulu ni cherché, une des gloires de la littérature française du XVIIe siècle. Au fil des pages, un jeu de piste vous mène sur les traces de Mme de Sévigné. On célèbre cette année le bicentenaire de la naissance de Charles Dickens (1812-1870), et pour marquer l’événement, le musée Victor Hugo, à Paris, présente une mini-exposition qui retrace, à travers divers documents, le séjour qu’a effectué l’écrivain anglais à Paris en 1847 et sa rencontre avec Victor Hugo. Mais les écrivains ne sont pas les seuls à voyager ! Les mots aussi ! Dans un dossier "histoire des mots", découvrez comment la langue anglaise, au cours de son évolution, a adopté beaucoup de mots français et comment certains de ces mots sont ensuite revenus en France, plus ou moins transformés, parfois méconnaissables… Le mot du mois "céphalophore" et l'étymolojeu sur "poly-" vous feront jouer avec les mots. Retrouvez aussi les rimes en jeux, le coin lecture, le courrier et les poèmes des lecteurs, sans oublier la BD d'Ali et Lola ! Dans ce numéro, découvrez les quatre nouvelles planches de la BD adaptée du roman la Guerre des boutons de Louis Pergaud.

Articles

Rimes en jeu
Sommaire
Le coin lecture
Les actus : Dickens s'invite chez Hugo
Le courrier des lecteurs
Abonnements
Le mot du mois "céphalophore"
Etymolojeu : Avec poly-, venez nombreux !

L'histoire des mots : DU CADET AU CADDIE ET DE « TENEZ ! » À TENNIS (ou quelques cas intéressants de mots franglais)

La langue anglaise, au cours de son évolution, a adopté beaucoup de mots français. Certains de ces mots sont ensuite revenus en France, plus ou moins transformés, parfois méconnaissables… Ainsi, qui pourrait se douter que le mot tennis, à l’allure « so british », a pour origine « Tenez ! », l’impératif du verbe français tenir ? Voici donc l’histoire de quelques allers-retours, c’est-à-dire de mots d’abord empruntés par l’anglais au français, puis par le français à l’anglais.

Magazine : Virgule n° 95 Page : 12-17

Portrait : Madame de Sévigné, une épistolière du XVIIe siècle
BD : la Guerre des boutons de Louis Pergaud
Solutions des jeux
BD : Ali et Lola "Rira bien qui rira le dernier"

Vous aimerez aussi

BD ALI & LOLA - Espèce de pléonasme ! - T1

BD ALI & LOLA - Espèce de pléonasme ! - T1

Des aventures grammatico-vocabulistiques

14,50 €

Découvrir
BD VICTOR L'ENFANT SAUVAGE

BD VICTOR L'ENFANT SAUVAGE

L'enfant sauvage de l’Aveyron

14,50 €

Découvrir
BD ALI & LOLA - Avatar toi-même ! - T2

BD ALI & LOLA - Avatar toi-même ! - T2

Des aventures grammatico-vocabulistiques

14,50 €

Découvrir
BD APOLLO 11

BD APOLLO 11

Les premiers pas de l'homme sur la Lune

14,50 €

Découvrir